Imprimer

Naissance du Cercle National du Recyclage

 

De plus en plus de déchets

Depuis 1975, les collectivités locales sont responsables de l’élimination des déchets ménagers. Cette contrainte est devenue de plus en plus lourde au fil de l’évolution de la société. Les quantités n’ont cessé d’augmenter, la nature des déchets à traiter est de plus en plus strictes. Si ce défi dépasse le cadre de la commune, il se traduit par la mise en œuvre de moyens techniques, financiers et humains qui les engagent sur le long terme.

 

Des élus réagissent

Pour faire entendre la voix des collectivités locales, Paul DEFFONTAINE, Jacques PELISSARD et Yves PIETRASANTA, fortement impliqués dans la politique nationale de modernisation de la gestion des déchets, décident de créer en 1995, le Cercle National du Recyclage. Ils choisissent le statut d’association à but non lucratif (loi 1901) qui allie souplesse et neutralité. Peuvent adhérer les collectivités locales (communautés urbaines, communautés d’agglomération, les syndicats de collecte et de traitement…), les sociétés d’économie mixte, les fédérations professionnelles, les associations.

 

Pour une valorisation intelligente

Le Cercle National du Recyclage a pour vocation d’infléchir les politiques publiques afin de privilégier une gestion vertueuses des déchets. Ses prises de position sont dictées par la défense de l’intérêt général en favorisant la valorisation matière des déchets participe à la sauvegarde de l’environnement et une juste prise en charge des coûts de traitement des déchets. Il appuie les associations généralistes comme l’Association des Maires de France et l’Association des départements de France.